Quelques idées de conseils au quotidien …

Aménager l’espace de travail et de détente à la maison :

– Optimiser l’environnement en diminuant au maximum les distracteurs (sonores et visuels)

– Endroit calme et bien éclairé

– Utilisation d’un ballon ou triangle ergonomique

– S’assurer du fait qu’il est correctement assis lors du travail à domicile (pieds posés sur une surface plane, etc.)

– Permettre des stimulations sensorielles dans un contexte où l’enfant a besoin de bouger pour demeurer concentré (par exemple : changer de position au milieu des devoirs)

– Aménager un endroit dans la maison où il peut bouger

Favoriser la concentration pendant les devoirs:

– Expliquer en quoi servent les devoirs, et superviser son travail

– Inciter à utiliser des moyens actifs pour étudier (ex : sauter en épelant des mots de vocabulaire)

– Alterner entre des tâches appréciées et d’autres qui le sont moins afin de maintenir une motivation suffisante, ainsi qu’alterner entre des tâches exigeantes et d’autres qui le sont moins pour lui permettre un relâchement de l’attention et ainsi optimiser le temps de concentration

– Lorsqu’il porte à sa bouche ses doigts, son crayon ou sa manche, on peut l’aider à compenser son besoin de stimulation en lui fournissant une gourde d’eau pour boire ou une balle antistress à manipuler

Apprendre à se défouler, se détendre et se calmer:

– Se défouler et se changer les idées avant de commencer à travailler, afin d’être le plus disponible possible

– Sensibiliser à l’importance de l’activité physique et déterminer les activités physiques qu’il pourrait faire et qui tiennent compte de son agitation (par exemple, les activités comme le plongeon ou le baseball ne sont pas recommandées car elles comportent des moments d’attentes)

– Importance des activités quotidiennes pour permettre de se dépenser (par exemple : aller à l’école à pied, promener le chien, faire une commission)

– Avant une sortie (magasin, réunion de famille) ou une activité où il devra rester calme, lui dire ce qu’on attend de lui (par exemple au magasin : marcher et se tenir près du parent)

– Faire quelques exercices de respiration et de relaxation lorsqu’il se sent énervé

– Pour les enfants très actifs : favoriser les activités extérieures et individuelles (afin de permettre à l’enfant de se dépenser physiquement avant une activité calme, comme pour les devoirs)

– Afin de l’aider à exprimer ses émotions, utiliser une échelle de visages allant d’une émotion fortement positive à une émotion fortement négative et demander à l’enfant d’évaluer ce qu’il ressent